POUR UNE CULTURE DE PAIX
DES LIVRES ET DES JEUX 
POUR LES ENFANTS DE COLOMBIE!

 

Comment inculquer l’aventure de la lecture chez les enfants?

Libro digital

Comment inculquer l’aventure de la lecture chez les enfants?

(Article tiré de la Revue Semana)

 

Les lecteurs insatiables se forment au côté de leurs parents. Le temps et la stratégie que ces derniers dédient à créer l’habitude de lire chez les enfants font la différence. L’essentiel : ne pas imposer la lecture comme une obligation.

Mettre une âme à chaque mot. Tel est le secret qui, selon la psychopédagogue espagnole Mari Carmen Diez, se cache derrière les enfants qui adorent lire. L’apprentissage de la lecture et l’écriture doit être plein d’aventures avec lesquelles les plus petits s’émeuvent et s’identifient. Chaque lettre peut avoir une histoire qui se connecte avec leur monde de fantaisie. Les motiver est le meilleur conseil pour qu’ils se forment en tant que lecteurs. Cependant, cela est impossible sans un accompagnement approprié. Et c’est là que les parents mènent le jeu. Les parents sont les responsables de créer un processus d’apprentissage qui ne soit pas lourd et ennuyeux. Leur rôle est d’être la main qui oriente les enfants le long d’un chemin qui peut, évidemment, être merveilleux. « L’idéal c’est que le père et la mère aient la volonté d’expliquer verbalement ce qui arrive. Cela commence en accompagnant le bébé avec les mots, en chantant, en racontant des histoires avant de dormir. Puis en lui lisant des livres, même si l’enfant ne comprend pas tous les mots » insiste Diez.

María Emilia López, spécialiste argentine en Education et Littérature de la Petite Enfance, est du même avis : « Les adultes sont responsables de transformer le livre en jouet, de le mettre en relation avec la fantaisie et les récits » Aucune des deux femmes n’a de doute sur le fait que chez le plus petits l’attrait vers la lecture existe naturellement. « Si on leur met des livres à disposition et on s’assoit lire avec eux, il n’y en a pas un qui résiste », explique López. Mais alors, comment éviter que cet intérêt s’efface avec le temps?  Quelles sont les erreurs à ne pas commettre? Comment devrait se faire cette activité à la maison? Les deux spécialistes ont partagé leur expérience lors de la « Rencontre internationale de lecture et écriture dans l’éducation de la petite enfance des écoles publiques de Bogotá »,organisée par le Secrétariat d’Education de la ville. Semana Educación a parlé avec elles et a recueilli quelques secrets qui servent à former des lecteurs passionnés. 

 

Le moteur de leurs intérêts

 

Écouter l’enfant est fondamental pour savoir ce qui l’intéresse et le préoccupe. Un livre qui traite un thème qui l’attire va sans doute l’enchanter. « Si vous êtes en contact avec eux, vous saurez de quelle manière choisir des lectures qui leur parlent », affirme Mari Carmen Díez. Elle ajoute que « l’intérêt de chaque enfant est une sorte de marcher-ensemble sur le chemin de la lecture. Ils vont être impatients de relire le livre »  

 

L’obligation est interdite

 

Il est impossible de former des lecteurs en se basant sur des ordres. À aucun moment la lecture ne doit être associée à une obligation parce que la magie disparaîtrait. Toute curiosité qui aurait pu naître s’éteint. « La littérature doit être au service de la littérature. Si on ne demande rien d’autre qu’en profiter, il est difficile que les enfants s’ennuient », explique María Emilia López. C’est pour cette raison qu’il faut l’extraire du domaine du devoir « et l’inclure dans la nécessité humaine d’interpréter le monde dans lequel nous vivons afin de l’enrichir ».

 

 

Le sens de la lecture

 

Il faut profiter de la sensibilité des enfants pour donner un sens à chaque lettre et à chaque mot. Former un lien entre ce que les enfants sont et leur processus de lecture et d’écriture. « Ce n’est pas la même chose de dire aujourd’hui on va apprendre la lettre P parce que c’est moi qui le dit, et expliquer l’importance de la lettre P: c’est la première lettre du mot papa. Il faut vêtir les mots de tendresse », ajoute Mari Carmen. C’est ainsi que l’enfant sent que les livres ont une vie, en relation avec la sienne.

 

 

Chaque chose en son temps

Il ne faut pas presser les processus d’apprentissage. Les mots sont toujours proches de l’enfant, mais de différentes manières. Selon Díez, « pendant les premières années tout doit se faire par transmission orale. Il faut ensuite passer à un plan de crayon et papier pour enfin arriver à l’écriture. La première étape est la plus importante.» C’est à travers le langage oral que commence la relation aux livres, même si l’enfant ne sait pas encore lire. C’est pour cela qu’il est tellement important que l’adulte raconte des histoires. « En même temps que vous lisez ils regardent les illustrations et rencontrent les mots. L’enfant s’approprie du livre » affirme la psychopédagogue. 

 

Jamais trop de variété

 

Les bibliothèques de l’école et de la maison doivent avoir une grande variété pour répondre aux différents intérêts de l’enfant et participer à la formation lectrice. « Je crois que la diversité de livres est essentielle. Littérature pour enfants, albums, poésie, récits, livres sans mots et BD. L’expérience de lire et d’écrire sera ainsi plus riche, puisque lire c’est déchiffrer le monde » soutient López.

 

 

Ne pas abuser des morales

 

Les fables et les livres à morale sont intéressants pour la formation de l’enfant. Cependant, Diez recommande de ne pas en abuser car ils peuvent vite devenir lourds. « Dans ma classe je les ai interdits car à l’école on ne fait que leur lire ce genre de livres et leur donner des leçons. Ils sont très ennuyeux » insiste Mari Carmen Diez.

 

Plus on y passe du temps, mieux c´est

Le temps dédié à la lecture est la clé pour rendre la lecture une habitude chez l’enfant. « Le livre touche par lui même, mais aussi grâce à la chaleur de la voix maternelle, au fait d’être sur ces genoux, à l’harmonie du moment. », déclare María Emilia López. C’est pour cela qu’il est tellement important que les parents partagent cette activité avec leurs enfants. Cela ne doit pas toujours se faire à la maison.  D’ailleurs elle incite les colombiens à visiter des bibliothèques publiques et à s’informer sur les programmes de lecture existants.



Zo2 Framework Settings

Select one of sample color schemes

Google Font

Menu Font
Body Font
Heading Font

Body

Background Color
Text Color
Link Color
Background Image

Main Menu

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Main Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Inset Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Bottom Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image
Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image
 
Top of Page